< Retour Sculpture
< Retour Editions

La pesanteur et la grâce

A regarder l'oeuvre d'Alain Boullet, à l'écouter parler, à le fréquenter dans son atelier niçois de Falicon parmi les grands pins et les profondes restanques, à le suivre dans son retour aux sources en Sologne, c'est, des quatre éléments qui le fascinent, la terre qui semble bien être, la première. Qu'il s'agisse de l'argile humide, prélevée dans un lieu quasi secret de ses origines et dont il ne cesse de vanter la qualité exceptionnelle, de la glaise modelée par le génie de la main trahissant les états les plus profonds de sa sensibilité intuitive ou les plus obscurs de sa mémoire, qu'il s'agisse encore de la peinture, terre-pigments manifestée par différentes couleurs sur le papier ou sur la toile tramée par les horizontales.

Terre crue: séchée, c'est sur elle l'empire de l'air. Pour la travailler il a fallu
la mouiller, la garder humide, pas trop, ou l'hydrater doucement de barbotine:
c'est sur elle l'empire de l'eau. Terre durcie par une cuisson, dans la cheminée
de la maison ou dans un foyer de plein-air, bâti tout exprès en décaissant le sol meuble des plate-bandes: c'est sur elle l'empire du feu.
Alain Boullet est rigoureusement attentif à ces quatre éléments, à leur jeu interactif. Sa création est ordonnée par le strict carré de cette physique élémentaire venue des Anciens. Il en parle avec la joie de l'enfant qui découvre, avec l'intuition du poète capable d'atteindre, tel le contemplatif, à l'essence même des choses, avec l'espoir de l'alchimiste persuadé de quelque prometteuse trouvaille. Avec le génie d'un sorcier, aussi, dont l'oeil malicieux palpite.

C'est qu'il y a chez lui une façon poétique de poser l'acte créateur: la même
que celle d'un Shitao (qu'il cite souvent) ou d'un Cézanne. Poétique, au sens
d'une disponibilité, d'une réceptivité devant le monde, tendant parfois, comme
une mystique, à se fondre en lui pour le comprendre. Cézanne disait:
" le paysage se pense en moi et je suis sa conscience". Cette perception des essences requiert l'oeil, l'âme, la vie. C'est cela que porte et offre l'oeuvre, diverse et unie, d'Alain Boullet.

... suite du texte >